L’arrêté ministériel du 5/12/2012 programme la disparition, en France, du perchloréthylène (PCE) de la grande majorité des installations de nettoyage à sec, dès lors que celles-ci jouxtent des locaux habités ou occupés par des tiers.

Le calendrier fixé par ledit arrêté prend fin le 1er janvier 2022. A ce jour, on estime encore à 1000 le nombre de machines à remplacer avant cette date, selon 4 échéances, la prochaine étant le 1er janvier 2019 pour les machines au PCE qui auront alors atteint 12 années de service.

 

Outre l’aqua nettoyage, qui est en effet une solution intéressante à certains égards et pour certaines exploitations, il est heureux que l’arrêté autorise l’usage de solvants de substitution afin de permettre à la profession de maintenir et poursuivre une activité de nettoyage à sec.

Les solvants utilisables ne sont pas rares, comme chacun le sait aujourd’hui.

L’offre est multiple, et le CTTN/IREN dans son dernier numéro d’ ETN propose à ses lecteurs une mise à jour de l’inventaire des solutions disponibles.

Voici le tableau récapitulatif :

Comparatif technologies alternatives versus perchloréthylène
Partie 1Partie 2
Solvants/technologiesPerchloréthylène (PCE)Hydrocarbures D5 (Siloné)Solvon K4 Arcaclean Solvants/technologiesPerchloréthylène (PCE)KtexHigloIntenseSensene
Nature chimiqueC2CL4Chaînes carbonées C10 – C13 (Solvon et Soltrol)C10H30O5Si5ButylalMélange de 3 propylènes glycol éthers  Nature chimiqueC2CL4Mélange hydrocarbure-propylène glycol étherMélange hydrocarbure-propylène glycol étherMélange hydrocarbure-propylène glycol étherMélange hydrocabure-alcool modifié
PerformancesPerformances
Pouvoir dégraissantIndice KB = 90OptimalIndice KB = 30FaibleIndice KB = 18Très faibleIndice KB = 75BonIndice KB = 78BonPouvoir dégraissantIndice KB = 90OptimalIndice KB = 75BonIndice KB = 45Moyenindice KB : 73Bonindice KB : > indice KB du PCE
Nécessité de produits/additifs pour enlèvement satisfaisant des salissuresPeu ou pas du toutNécessaireNécessaire, dosages relativement importantsNécessaire, dosage intermédiaireNéantNécessité de produits/additifs pour enlèvement satisfaisant des salissuresPeu ou pas du toutNéantNécessaire, dosage intermédiaireProduits spécifiques recommandés dans certains cas.Produits spécifiques recommandés dans certains cas.
Nécessité de prétraitementParfoisFréquentTrès fréquentParfoisPeu fréquentNécessité de prétraitementParfoisPeu fréquentPeu fréquentPeu fréquentPeu fréquent
Efficience du séchagePression vapeur à 20°C = 1900 PaOptimalePression vapeur à 20°C = 40-50 PaNiveau moyen. Compensable par une augmentation de la capacité / PCEPression vapeur à 20°C = 15 PaSéchage long. Compensable par une augmentation de la capacité / PCEPression vapeur à 20°C = 79 PaNiveau Moyen. Compensable par une augmentation de la capacité / PCEPression vapeur : N.D. (peu volatil)Séchage long. Compensable par une augmentation de la capacité / PCEEfficience du séchagePression vapeur à 20°C = 1900 PaOptimale/séchagePression vapeur à 20°C ~ 60 PaNiveau Moyen. Compensable par une augmentation de la capacité / PCEPression de vapeur à 20°C : < 100 PaNiveau moyen. Compensable par une augmentation de la capacité / PCEPression de vapeur à 20°C : NCNiveau Moyen. Compensable par une augmentation de la capacité / PCEPression de vapeur à 20°C : 54 PaNiveau Moyen. Compensable par une augmentation de la capacité / PCE
Températures de séchage entrée tambour60-65°C75-80°C75-80°C75-80°C70°CTempératures de séchage entrée tambour60-65°C70°C75-80°C75-80°C75-80°C
Préservation des articles textiles et vêtementsTrès bonne, mais traitement enductions excluTrès bonne, mais risque sur certaines enductionsTrès bonne, mais quelques risques liés à température de séchageTrès bonne, faibles risquesTrès bonne, mais quelques risques sur acétatePréservation des articles textiles et vêtementsTrès bonne, mais traitement enductions excluTrès bonne, avec quelques risquesTrès bonne, mais quelques risques liés à température de séchageTrès bonne, mais quelques risques liés à température de séchageTrès bonne, mais quelques risques liés à température de séchage
Impact sur la finitionversus PCEImpact non significatifversus PCEImpact non significatifversus PCEImpact non significatifversus PCEImpact non significactifversus PCEImpact sur la finitionversus PCEImpact non significactifversus PCEImpact non significactifversus PCEImpact non significactifversus PCEImpact non significactifversus PCE
Consommation, rejetsConsommation, rejets
Consommation énergieOptimaleMoyennement élevéeDes machines existent, sans distillateur (consommation plus faible)ElevéeDes machines existent, sans distillateur (consommation plus faible)ElevéeMoyennement élevéeConsommation énergieOptimaleMoyennement élevéeMoyennement élevéeMoyennement élevéeMoyennement élevée
Consommation d’eauOptimaleEau perdue non polluéeMoyennement élevéeEau perdue non polluée. Des machines existent, sans distillateur, voire av ec condenseur auxiliaire à air (consommation plus faible)ElevéeEau perdue non polluée. Des machines existent, sans distillateur, voire av ec condenseur auxiliaire à air (consommation plus faible)ElevéeEau perdue non polluéeMoyennement élevéeEau perdue non polluéeConsommation d’eauOptimaleEau perdue non polluéeElevéeEau perdue non polluéeMoyennement élevéeEau perdue non polluéeMoyennement élevéeEau perdue non polluéeMoyennement élevéeEau perdue non polluée
Capacité de recyclage> 99,7%Solvant recyclé> 99,7%Solvant recyclé> 99,7%Solvant recyclé> 99,7%Solvant recyclé> 99,7%Solvant recycléCapacité de recyclage> 99,7%Solvant recyclé> 99,7%Solvant recyclé> 99,7%Solvant recyclé> 99,7%Solvant recyclé> 99,7%Solvant recyclé
Quantité de déchets/rejets issus du processRéduiteDéchets solvantés, eaux de contact (densité = 1,62)RéduiteDéchets solvantés, eaux de contact (densité = 0,77)RéduiteDéchets solvantés, eaux de contact (densité = 0,95)RéduiteDéchets solvantés, eaux de contact (densité = 0,84)Réduite (densité = 0,962)Pas d’eau de contact. Production d’un azéotrope recyclable.Quantité de déchets/rejets issus du processRéduiteDéchets solvantés, eaux de contact (densité = 1,62)RéduiteDéchets solvantés, eaux de contact (densité = 0,8)RéduiteDéchets solvantés, eaux de contact (densité = 0,786)Réduite (NB : Intense Refill = solvant pour compléments)Déchets solvantés, eaux de contact (densité = 0,79)RéduiteDéchets solvantés, eaux de contact (densité = 0,84).   Précautions nécessaire : composant à miscibilité élevée dans l’eau.
Réglementation, autoritésRéglementation, autorités
Contraintes réglementairesTrès fortesFortesFortesFortesFortesContraintes réglementairesTrès fortesFortesFortesFortesFortes
Interdiction programméeOui, en France en cas de voisinage immédiatNonNonNonNonInterdiction programméeOui, en France en cas de voisinage immédiatNonNonNonNon
Dangers environnementaux, classificationDangers environnementaux, classification
COVOUIOUIOUIOUIOUICOVOUIOUIOUIOUIOUI
Limite directive COV20g/kg de vêtements traités20g/kg de vêtements traités20g/kg de vêtements traités20g/kg de vêtements traités20g/kg de vêtements traitésLimite directive COV20g/kg de vêtements traités20g/kg de vêtements traités20g/kg de vêtements traités20g/kg de vêtements traités20g/kg de vêtements traités
Respect seuil 20g/kgSans difficultéSans difficultéSans difficultéSans difficultéSans difficultéRespect seuil 20g/kgSans difficultéSans difficultéSans difficultéSans difficultéSans difficulté
Seuil qualité air intérieur voisinage250 µg/m3OMS repris par HCSPS.O.S.O.S.O.S.O.Seuil qualité air intérieur voisinage250 µg/m3OMS repris par HCSPS.O.S.O.S.O.S.O.
Respect seuil 250 µg/m3DifficileS.O.S.O.S.O.S.O.Respect seuil 250 µg/m3DifficileS.O.S.O.S.O.S.O.
Impactant couche d’ozoneIdentifié comme impactant, mais potentiel de destruction très faible par exemple, par rapport aux fluides frigorifiques tels que les HFC.S.O.S.O.S.O.S.O.Impactant couche d’ozoneIdentifié comme impactant, mais potentiel de destruction très faible par exemple, par rapport aux fluides frigorifiques tels que les HFC.S.O.S.O.S.O.S.O.
EnvironnementToxique pour les organismes aquatiques, effets néfastes à long termePeut entraîner des effets néfastes à long terme (suggestion classement ANSES)Peut entraîner des effets néfastes à long terme (suggestion classementANSES) & considéré comme vPvB (très presistant et très bioaccumulable)Nocif pour les organismes aquatiques, effets néfastes à long terme (proposition classement REACH)Eviter le rejet dans l’environnementEnvironnementToxique pour les organismes aquatiques, effets néfastes à long termeNocif pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme (FDS)Nocif pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme (FDS)Nocif pour les organismes aquatiques, effets néfastes à long terme (FDS).Peu d’informatiosn disponible. Le produit ne doit pas parvenir sans contrôle dans l’environnement.
Dangers sanitaires, sécurité, classification Dangers sanitaires, sécurité, classification
Valeurs limites d’expositionVLEP8h : 20 ppmRéglementaire100 à 200 ppm (recommandations fabricants)10 ppm (recommandation fabricants)NéantNéantValeurs limites d’expositionVLEP8h : 20 ppmRéglementaireNéantNéantNéantNéant
réglementaireVLCT : 40 ppmRéglementaireH304réglementaireVLCT : 40 ppmRéglementaireH304H304H304H304
MaîtrisablesMaîtrisables
InflammabilitéP vapeur à 20°C = 1900 Pascal , volatilPvapeur à 20°C = 40 à 50 Pascal, peu volatilPvapeur à 20°C = 15 Pascal, peu volatilPvapeur à 20°C = 15 Pascal, peu volatilPvapeur à 20°C = N.C. peu volatilInflammabilitéP vapeur à 20°C = 1900 Pascal , volatilPression vapeur à 20°C ~ 60 PaPression de vapeur à 20°C : < 100 PaPression de vapeur à 20°C : NCPression de vapeur à 20°C : 54 Pa
IninflammablePoint d’éclair > 60°CClassé combustiblePoint d’éclair =77,7°CClassé combustiblePoint d’éclair = 62°CClassé combustiblePoint d’éclair = 84°CClassé combustibleIninflammablePoint d’éclair = 84°CClassé combustiblePoint d’éclair = 62°C (mélange)Classé combustiblePoint d’éclair = 64°C (mélange)Classé combustiblePoint d’éclair = 65°C (mélange)Classé combustible
LIE : néantLIE = 6000 ppm(Limite inf. d’explosivité)LIE = 7000 ppmLIE = 6300 ppmLIE = 8000 ppmLIE : néantLIE = 6000 ppmLIE = 6000 ppmLIE = 6000 ppmLIE = 6000 ppm
Le Rynex, qui a évolué vers le Rynex 3E à partir de 2010, n’est pas un solvant adapté au nettoyage à sec en raison de ses caratéristiques thermodynamiques qui engendrent des consommations d’eau de réfrigération et d’énergie trop élevées.